Bienvenue sur
notre site internet

OPAH - Requalification urbaine

La Communauté de Communes Médoc Cœur de Presqu’île s’est engagée dans une démarche volontariste en matière d’amélioration de l’habitat, à l’échelle de l’ensemble de son territoire. Une OPAH sera bientôt lancée, de même qu’une opération de requalification urbaine pour les communes les plus affectées

La Communauté de Communes Médoc Cœur de Presqu’île possède la compétence « Politique du logement et du cadre de vie » et entend donc mener une politique en faveur de la qualité du logement et de l’amélioration du cadre de vie.

Les élus de la communauté de communes ont décidé de mener une stratégie d’amélioration de l’habitat sur leur territoire, en lançant une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat, et de prendre en compte les problèmes plus particuliers que rencontrent les dix communes les plus affectées (Lesparre-Médoc, Pauillac, Saint-Julien Beychevelle, Saint-Estèphe, Saint-Seurin de Cadourne, Couquèques, Saint-Yzans-de-Médoc, Saint-Christoly de Médoc, Civrac-en-Médoc, Ordonnac) en lançant un programme spécifique supplémentaire pour ces dernières.

Qu’est-ce qu’une OPAH ?

L’OPAH, ou « Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat », vise en premier lieu la réhabilitation de l’habitat pour améliorer le niveau de confort dans le parc ancien à destination des propriétaires occupants ou bailleurs. Elle doit aussi permettre de soutenir la construction de logements neufs. C’est un outil qui vise également à soutenir le dynamisme économique du territoire.

La réduction des dépenses énergétiques constitue l’un des objectifs à prendre en compte et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) peut également être associée à l’opération.

L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), le Conseil Départemental et la Région sont les partenaires techniques et financiers de la CDC Médoc Cœur de Presqu’île pour cette opération.

Logos-Partenaires-2017

Réalisation de deux études

Deux études pré-opérationnelles d’OPAH ont été initiées par les anciennes communautés de communes Centre Médoc et Cœur Médoc. Leur suivi et leur contenu sont repris par la CDC Médoc Cœur de Presqu’île.

L’étude de l’ex-territoire Centre Médoc, en voie d’achèvement, a débuté en mai 2016, avec notamment un Comité de Pilotage de lancement le 27 mai 2016.

Le diagnostic a été présenté lors du Comité de Pilotage du 16 décembre 2016

La  programmation de l’OPAH et le calibrage sont presque finalisés et ont fait l’objet d’une présentation lors du Comité de Pilotage du  5 juillet 2017.  

 

L’étude de l’ex-territoire Cœur Médoc est pour sa part achevée. Une présentation de l’ensemble de l’étude (diagnostic de territoire, analyse urbaine, enjeux de l’OPAH-RU, cadre de d’intervention) s’est déroulée lors d’un Comité de Pilotage final le 23 novembre 2016. 

Carte-CDC-MCDP-OPAH

Une seule OPAH pour le territoire

Prises ensemble, ces deux études pré-opérationnelles permettent d’apporter un éclairage précis sur la situation de l’habitat de l’ensemble du territoire Médoc Cœur de Presqu’île. Elles font ressortir les enjeux et les objectifs à atteindre pour l’OPAH.

C’est donc sur la base de ces deux études que sera écrite la convention d’OPAH que la CDC Médoc Cœur de Presqu’île signera avec ses partenaires. Une seule OPAH sera ainsi mise en place pour les 19 communes, mais le dispositif tiendra compte des spécificités du territoire et des particularités des communes. L’enjeu est de taille : offrir aux habitants de l’ensemble du territoire un même accès à des financements OPAH tout en tenant compte des objectifs à atteindre pour les anciens territoires Centre Médoc et Cœur Médoc.

Des objectifs communs

  • Lutter contre l'habitat indigne, insalubre et très dégradé,
  • Améliorer la performance énergétique des logements,
  • Adapter les logements au vieillissement et au handicap,
  • Revitaliser les centres bourgs en mettant la priorité sur la requalification urbaine des centres-bourgs des villes les plus affectées : Lesparre-Médoc, Pauillac, Saint-Estèphe, Saint-Julien Beychevelle et Saint-Seurin de Cadourne,
  • Revaloriser le patrimoine,
  • Remobiliser la vacance,
  • Diversifier l’habitat en développant du locatif de qualité à loyer maitrisé,
  • Faciliter l’accession à la propriété dans les centres bourgs.

Opération de requalification urbaine et projet de renouvellement urbain

Les 19 communes du territoire seront concernées par l’OPAH. Mais plusieurs communes concentrent des difficultés et des enjeux qui doivent être traités de manière appropriée, avec des moyens supplémentaires.

Les communes concernées sont :

  • Lesparre-Médoc, Couquèques, Saint-Yzans-de-Médoc, Saint-Christoly Médoc, Civrac-en-Médoc, Ordonnac pour lesquelles un projet de renouvellement urbain est en cours,
  • Les  quatre villes estuariennes que sont Pauillac, Saint-Estèphe, Saint-Julien Beychevelle et Saint-Seurin de Cadourne, pour lesquelles une étude opérationnelle de requalification urbaine est actuellement menée.

Pour ces communes, l’OPAH sera ainsi associée à des interventions supplémentaires plus complexes, permettant de mener des actions sur des ilots plutôt que sur des bâtiments isolés, mais aussi sur les espaces publics.

Les prochaines échéances

  • Préparation puis signature de la convention d’OPAH avec les différents partenaires.
  • Lancement d’un marché public pour le recrutement d’un prestataire capable d’assurer la phase de suivi-animation.

La phase de suivi-animation sera cruciale puisqu’elle visera à « faire vivre » l’OPAH. Le prestataire retenu fera la promotion du dispositif, assurera le montage des dossiers techniques et financiers pour les habitants souhaitant solliciter une aide financière, apportera des conseils personnalisés, assurera la réalisation des objectifs qualitatifs et quantitatifs…

L’objectif est de lancer cette phase décisive début 2018. L’OPAH sera alors concrètement au service des habitants.